lundi 16 octobre 2017

16 octobre 4

Coup de ♥ : Le souffle de Midas - Alison Germain

Le souffle de Midas, vous allez sûrement en entendre beaucoup parler. J'avais si hâte d'avoir ce livre entre les mains. J'ai longtemps entendu Lili Bouquine en parler, le voir maintenant terminé, concrétisé, c'est si chouette. J'ai profité des Halliennales 2017 pour acheter mon exemplaire... C'était les premières dédicaces d'Alison Germain, rien que ça, c'est un grand moment! Mais maintenant que je l'ai lu... c'est pire! Je veux la suite, déjà. 

***

Quatrième de couverture de l'éditeur (Editions du Chat Noir):
Entre tes mains, fille d’Homère, brûle encore le pouvoir des Dieux.
Le jour où une inconnue rend son dernier souffle dans mes bras, je sais que ma vie paisible d’étudiante ne sera plus jamais la même. Au lendemain du drame dont j’ai été le seul témoin, aucune trace du crime n’a été retrouvée, tant et si bien que tout le monde me pense folle, moi la première. Seul un homme me croit, Angus Fitzgerald, détective à la recherche d’une personne qui ressemble trait pour trait à la femme morte sous mes yeux.
Alors que ce mystère reste sans réponse, les objets que je touche se transforment en or. Et quand le bel Angus me narre le mythe antique de Midas, ce roi grec qui changeait tout en or, je comprends qu’il en sait bien plus sur ce qui m’arrive. Et aussi sur les dangers qui me menacent. Pour moi, le plus imminent est juste là, dans mes mains. Parce que si pour le détective, je suis bénie des Dieux, je ne vois en ce pouvoir qu’une malédiction…
***

Il est un peu difficile pour moi de revenir sur ce livre. Je l'ai tellement aimé, et il faut que je reste objective malgré tout... Mais après tout, pourquoi chercher la petite bête s'il n'y a rien à redire? Il y a peut-être trois choses sur lesquelles je peux revenir principalement pour exprimer clairement mon avis: l'intrigue, les personnages, l'écriture. 

L'intrigue a été une agréable surprise. Je vous avoue que même si la quatrième de couverture est longue, je n'avais que vaguement compris de quoi ça retournait. J'avais juste retenu quelques mots clés, étudiante, crime, objets qui se transforment en or, Midas... Ça me suffisait pour être intriguée et avoir envie de le lire. J'ai pu découvrir un univers d'une grande originalité, bien référencé à la mythologie grecque. C'est un univers qui m'a franchement emportée, et ça faisait longtemps que je n'avais pas autant ressenti cette sensation de "je ne veux pas lâcher mon bouquin"! Car il est évident qu'on n'a pas le temps de s'ennuyer une seconde avec cette lecture... Pour mon plus grand malheur, en deux jours, je l'avais terminé. Et c'est sans compter le cliffhanger de fin qui m'a encore d'avantage mise dans tous mes états...

Les personnages m'ont aussi beaucoup plu. Louise, qui garde les pieds sur terre et qui a beaucoup d'auto-dérision. J'ai eu vraiment beaucoup d'intérêt pour cette héroïne, et elle me manque déjà aussi. Angus aussi, qui est très intriguant, je voudrais en apprendre tellement plus sur lui! Le dernier personnage qui m'a intriguée, c'est Ellie, on ne la voit que peu, mais je sens qu'elle sera sûrement plus présente dans les prochains tomes! 

Le dernier point fort, c'est l'écriture. Je l'ai trouvée si fluide, mais en même temps présente, je n'ai pas eu affaire à une écriture plate qu'on retrouve partout... On reconnaît la patte d'Alison Germain. J'ai aussi apprécié les notes d'humour mais surtout aussi les notes de bas de page. En effet, à chaque référence, Alison Germain insère une petite note explicative et ce détail m'a énormément plu. Un lecteur, aussi assidu soit-il, n'est pas une encyclopédie sur pattes et j'ai beaucoup aimé le fait que les références soient expliquées, elles nous enrichissent nous aussi en plus de nous éclairer sur l'intrigue! 

En bref, ce fut un coup de cœur. J'ai extrêmement hâte de découvrir la suite! 


272 pages - 18€90

lundi 14 août 2017

14 août 0

J'ai lu les trois tomes du Puits des Mémoires de Gabriel Katz ♥

Mon plus grand regret quand je pense à Gabriel Katz? Ne pas l'avoir découvert plus tôt! Je l'ai souvent vu encensé par la blogo mais... je ne sais pas, ça ne me parlait pas. Et puis le temps a fait son travail et j'ai enfin eu envie de découvrir cet auteur... et j'ai bien fait! En moins de deux mois, je me suis mangé les 3 tomes du Puits des Mémoires! Je vais vous proposer un petit avis qui englobe les trois tomes en effectuant bien sûr quelques nuances quand il le faudra, mais bien sûr, je ne vous spoile rien! :D 

***

Quatrième de couverture du premier tome (Scrinéo grand format / Pocket format poche):
Trois hommes se réveillent dans les débris d'un chariot pénitentiaire accidenté en pleine montagne. Aucun d'eux n'a le moindre souvenir de son nom, de son passé, ni de la raison pour laquelle il se retrouve là, en haillons, sur une terre inconnue et glacée. Sur leurs traces, une horde de guerriers venus de l'autre bout du monde met le royaume à feu et à sang pour les retrouver. 
Fugitifs, mis à prix, impitoyablement traqués, ils vont devoir apprendre à travailler ensemble afin de découvrir la vérité, et survivre dans un monde où règnent violence, complots et magie noire. 

***

La première chose que je peux dire c'est que j'ai été très rapidement, pour ne pas dire tout de suite, happée par l'intrigue, dès les premières pages. Maintenant que j'ai terminé la trilogie, je peux dire que Gabriel Katz a une maitrise du suspens bien à lui et... en tant que lectrice, j'ai été parfaitement prise dans ses filets. Je n'aime pas les romans qui sont sans cesse dans l'action; ça m'essouffle. Mais là, Gabriel Katz sait nous en dire assez pour nous satisfaire et pas assez pour qu'on continue la lecture mais aussi, j'ai apprécié sa façon de doser les moments d'action et de calme. 

Il sait aussi doser ses révélations... d'ailleurs, une question m'a taraudée tout le long de cette trilogie et j'ai dû attendre les dernières pages du tome 3 pour savoir comment nos 3 héros s'étaient retrouvés dans les chariots pénitentiaires mentionnés sur la quatrième de couverture du tome 1. Pourtant, cette question qui m'a trottée dans la tête sur les 3 tomes ne m'a pas lassée, car Gabriel Katz en répondait à bien d'autres, en créait d'autres... Bref, vous avez compris que tout ceci était magistralement géré. 

Autre chose qui m'a plu: sa plume. Une plume qui me fait sourire et un humour plaisant. Une plume qui sert bien ses personnages et qui rend nos trois héros attachants. Ils ne sont pas 'trop', ils sont mesurés, et chacun apporte quelque chose en particulier au trio. 

Le premier tome a été mon favori, comme dans beaucoup de sagas! C'était la découverte de l'univers et le "je sens que je vais aimer ces livres"! Le second tome m'a paru plus "figé" dans le sens où on suit quand même beaucoup nos héros en vadrouille dans le premier et le second tome était d'avantage statique. Mais en même temps, il fait sacrément avancer l'intrigue et se termine sur un sacré suspens. 

Au début, le tome trois m'a quant à lui moins plu. On avait plus de points de vue d'autres personnages et nos 3 héros, Karib, Olen et Nils me manquaient. Seulement, à la moitié du tome, une grosse révélation m'a fait adorer ensuite ce tome qui a parfaitement bien conclu la trilogie selon moi

En bref, c'est une trilogie que je conseille aux débutants ou amateurs de fantasy. L'immersion dans l'univers se fait sans difficultés et ces livres sont, selon moi, savoureux, je dois bien l'admettre! Je sais que je vais prochainement me ruer sur d'autres livres de Gabriel Katz... 
Vous pouvez les trouver en grand format chez Scrinéo et en poche chez Pocket! 

dimanche 13 août 2017

13 août 2

Les yeux du dragon de Stephen King: légère déception...

Au détour d'un rayon de librairie, j'ai découvert que Stephen King ne jouait pas que dans l'horreur mais qu'il écrivait aussi des livres de fantasy. N'étant pas experte de l'auteur, je n'étais pas du tout au courant de ce fait, mea culpa. J'avais le choix entre La Tour Sombre, qui comprenait bien trop de tomes pour que je me décide à me lancer, et Les yeux du dragon, un one-shot, l'idéal pour découvrir la fantasy de King, même si le pitch de départ ne me paraissait pas très original. Il faut aussi dire que j'ai été attirée par la couverture que je trouvais très jolie... Malheureusement, je n'ai pas été vraiment conquise... Peut-être n'étais-je pas tout à fait le public auquel ce livre était destiné?

***

Quatrième de couverture:
Le royaume de Delain est dans la tourmente. Accusé ! à tort du meurtre de son père le roi, Peter est jeté en prison, tandis que le trône revient à son frère cadet, Thomas. Thomas, l'avorton, le faible, qui depuis sa plus tendre enfance est le jouet de Flagg. Le noir magicien conspire en secret depuis quatre cents ans pour accroître son pouvoir. Mais Peter a un plan pour sauver Delain des griffes de Flagg. Il devra cependant affronter de nombreux dangers, et, s'il échoue, il n'aura pas de seconde chance…

***

Je dois quand même admettre qu'au début, ça commençait plutôt bien. Car le point fort de ce roman reste pour moi la narration. En deux points: on a une narration (avec d'ailleurs des chapitres très courts) qui fait penser à l'écriture d'un conte et de ce fait, un narrateur qui affirme sans cesse sa présence et son je. Le lecteur est très régulièrement interpellé par le narrateur. J'aimais plutôt ce détail

L'autre chose que j'ai aimée, c'est le personnage du méchant, Flagg. Un vrai méchant que j'ai adoré détester et qui, à lui seul, donnait du relief à cette histoire qui m'a semblée, après une centaine de pages, très plate et fade... Et c'est là-dessus que se joue ma déception: je me suis grandement ennuyée dans ce roman. Je n'ai pas été happée par l'histoire qui est rapidement devenue insipide à mes yeux. 

Peut-être que cet ouvrage est d'avantage destiné à la jeunesse, ou du moins, à ceux qui n'ont pas encore lu des centaines de romans à propos de royaumes dont la succession se joue entre 2 frères et où un méchant tire les ficelles pour tout tourner à sa sauce... La seule originalité réside dans ces mystérieux yeux du dragon, mentionnés dans le titre, mais pour garder du suspens, je ne vais rien vous révéler Ã  ce sujet.

A la fin, il faut le dire: j'avais l'impression que cela trainait en longueur, qu'on n'en finirait pas... Je n'avais plus aucun plaisir à reprendre ce roman. Je me suis forcée à le finir car j'attendais peut-être une étincelle qui viendrait à la fin, sauf qu'elle n'est pas venue... 


Dispo en GP chez Flammarion pour 16€
Dispo en poche chez J'ai Lu pour 8€20