samedi 17 juin 2017

La Maison des reflets de Camille Brissot: et si on mourrait autrement?

Les intelligences artificielles sont un sujet qui me passionne de plus en plus. Voilà pourquoi je tenais à vous rédiger un billet sur ce livre qui m'a beaucoup plu : La Maison des reflets de Camille Brissot. 

***

Quatrième de couverture de l'éditeur (Syros):
Depuis 2022, les Maisons de départ ressuscitent les morts grâce à des reflets en quatre dimensions qui reproduisent à la perfection le physique, le caractère, et le petit je-ne-sais-quoi qui appartient à chacun. Les visiteurs affluent dans les salons et le parc du manoir Edelweiss, la plus célèbre des Maisons de départ, pour passer du temps avec ceux qu’ils aimaient. Daniel a grandi entre ces murs, ses meilleurs amis sont des reflets. Jusqu’à ce qu’il rencontre Violette, une fille imprévisible et lumineuse… Bien vivante.

***

Notre personnage principal est Daniel, 15 ans. Il vit dans une Maison de départ: c’est un endroit où on crée des sortes d’hologrammes de personnes décédées pour que les proches de la personne puisse affronter leur deuil. Comme toute avancée, elle a ses dérives: parfois les reflets existent pendant des dizaines d'années et il faut du temps avant que les personnes décident de laisser partir l’intelligence artificielle qui a été créée. 

Daniel ne connaît pas autre chose que cette maison fermée, il n’en sort jamais, étudie à domicile… Un jour, il décide de créer un décor. Les décors sont des endroits crées de façon artificielle, où les proches vivants peuvent rencontrer le reflet de la personne décédée. Daniel veut créer un décor de fête foraine : il va donc sortir de cette maison et pendant cette sortie, rencontrer quelqu'un qui va changer sa façon de voir l'existence.

Ce livre ne fut pas du tout ce à quoi je m’attendais, mais en fait j’ai beaucoup aimé cette lecture. L'univers est bien plus particulier et surprenant que je ne l'avais pensé. C'est une lecture qui permet d’appréhender une chose naturelle à la vie et sans laquelle la vie n’existerait pas: la mort. C'est un sujet sensible mais parfaitement traité selon moi, les réflexions sur la mort sont justes et bien construites. J'ai eu un gros coup de coeur sur le personnage de Daniel que j’ai trouvé très mature et intéressant, bien construit et touchant. Les chapitres sont très courts, le livre se lit avec aisance. J'ai beaucoup aimé la plume de Camille Brissot, c’est d'ailleurs le premier roman que je lis de l’auteure. Bref, ce fut une belle lecture que je recommande! 

***


Camille Brissot, La Maison des Reflets. 
Jeunesse, Science-Fiction. 475 pages. 16€95. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de m'écrire, je te répondrai avec plaisir :) ❤ !